L’état cristallin et la lumière.

Troisième partie.

Les minéraux biaxes. Le péridot.

Les péridots sont des minéraux des roches volcaniques basiques  pauvres  en silice mais riches en fer, comme les basaltes, on en rencontre aussi dans les météorites de type Pallasite, au milieu d’alliages complexe de ferro nickel et palladium.

Les premiers grains ramassés étaient ceux du Pic Saint Loup, ancien volcan de l’Hérault, que j’ai recueilli sur la plage du Cap d’Agde.

Plage du Cap d'Agde

Basalte en couches multiples - épisodes éruptifs entre 1,75 Ma et 700 000 ans - très altérées.

Péridots du Cap d'Agde

  • Petits grains polis.

deux sources

rétablissement

extinction

  • Trois photos prises entre filtres polarisants croisés. L’angle d’extinction est en bas. En haut,  il y a deux sources de lumière, transmise et réfléchie. Au milieu,  le petit grain anisotrope est en position de rétablissement de la lumière.

On peut ainsi grâce au polariscope distinguer les cristaux des morceaux de verres, eux aussi très nombreux sur les plages.

Le péridot ou olivine est un silicate ferro magnésien de formule

(Mg,Fe2+)2SiO4

Sa couleur vert olive est due aux ions ferreux, sa dureté est de 6,5 à 7 dans l’échelle de Mohs, sa biréfringence est  importante  puisque l’on peut distinguer un doublage des facettes dans une pierre taillée, elle est de 0,040.

Son IR est de nα = 1.630 – 1.650 nβ = 1.650 – 1.670 nγ = 1.670 – 1.690 positionné sur trois axes puisque nous avons affaire cette fois ci à un minéral biaxe +.

La lumière suit donc trois chemins quand elle pénètre dans la pierre et selon son angle par rapport au cristal, elle est freinée plus ou moins fortement par l’arrangement moléculaire. Ce qui se répercute sur la couleur pour le lapidaire attentif aux variations de son intensité et de sa densité.

Péridot du Colorado en cours de taille, on distingue le doublage.

L’Olivine forme une série entre la Fayalite typiquement ferreuse et la forstiérite magnésienne. Il existe une olivine calcique, la calcio-olivine. Elle fait partie des nésosilicates orthorhombique, l’arrangement cristallin est un tétraèdre.

Péridots d'Arizona, faciès orthorhombique, densité : 3.31

On note des variations de densité et de couleur selon les gisements.

Les péridots indiens des trapps du Deccan sont plus sombres et contiennent des inclusions typiques en nénuphars.

Péridot indien et inclusions types. Densité : 3.5

Variations de couleur et de densité observée sur des pierres roulées:

de gauche à droite:D=3.400 ; 3.409 ; 3.333 ; 3.407 ; 3.538

Péridot d'Arizona taille trillion. Densité 3.5

L’article est en construction…prochainement quelques prismes tirés des sables noirs de l’île de La Réunion.

Pour en lire plus sur le volcanisme du Cap d’Agde:

@+++

Les commentaires sont fermés.

Calendrier
décembre 2018
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31